Accueil > Autres > Contrepèteries > Ballade mythologique, rien à voir

Ballade mythologique, rien à voir

mardi 4 juillet 2006, par puiseux

Version complete

Dictionnaire des noms cités

Je Phénicie de Déjanire ; je m’étais Borée d’Homère Encelade qui se reBellérophon de mon estomac. J’avais bien Pompée et j’étais Achéron et peu ne s’en Phallus que je n’Eurotas, aussi était Titan que cela Phénix.

Je pris mon Styx à Pomone d’Agathe et, par le jardin des Espérides, je rendis visite Amathonte.

J’arrivais fort Atropos : elle était Anchise Persée en train d’Uranie. Soudain, je ne sais comment elle Cypris, elle fît un Paphos sur Dedale Numide et fît le grand Icare.

Et je lui ai Vulcain ! Il était Pollux comme un Castor et je crois bien qu’elle Circé poils afin qu’ils Narcisse. Il n’est pas Aphrodite !

En la voyant Cybèle, je la porte au bord d’Ulysse et je lui mets les Jupiter ; je lui fais Minos. Elle Thétys mon Dardanos afin qu’il Satyres et qu’il s’Eurydice. Dieu qu’il Erèbe s’écria t-elle ! mais Apollon...

Je lui mets mon Dardanelles. Dès qu’elle Laocoon, v’là Castor et qu’elle en Rhadamanthe.

J’en Tircis ; c’est Baucis ; je ne puis Alexis ; Télémaque. Oreste, je suis très Protée Polyphème.

Que Cérès si j’avais Proserpine. Ménélas, je n’en Neptune. Soudain, elle Saturne. Pan ! je l’Hercule Troie Foix sans qu’elle m’en Priape. Elle me fît un Pégase qui n’était pas Osiris. Mon Nestor ; Phallus t-il Ganymède un Python dans la ligne d’Ephèse pour forcer l’Uranus à Cythère !

Six chimènes Plutarque, je Psyché des lames de rasoirs. Que Phaëton en pareil cas : on s’entoure la Pythie de Harpies et on se fait des Anges Ixion au Mercure.

Au bout d’un Andromède au Mercure, je Daphnée de plus en plus malade. Phallus t-il qu’on me le Cupidon ? Agamemnon ! Pluton qu’on me Pinde !

Moralité : Nemesis Ithaque de Corinthe Calchas ou Callipyge la Eole.

1 Message

  • Ballade mythologique, rien voir 11 juillet 2006 19:48, par Grard

    Homre de Troie, je n’ai Hliades pas tout compris. Messieurs, quel sac de nuds encore ! C’est parce que les maths sont impossibles que vous abusez vos lves avec vos mythes extraordinaires ? Au moins, ils ne baillent pas en cours !

    repondre message

Laissez un commentaire

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0